La banque Société Générale

28072010

La Société générale est une des principales banques françaises et une des plus anciennes. Elle fait partie des trois piliers de l’industrie bancaire française non mutualiste (aussi appelés « les Trois Vieilles ») avec LCL (ex-Crédit lyonnais) et BNP Paribas.

MG 7 514 0,30F 

ref ACEMA HAV802 : machine MG, catégorie B (nouveau francs) valeur d’affranchissement « *00 à *999 » (à partir de 1959)

Lettre de la banque SOCIÉTÉ GÉNÉRALE du 20 mars 1973. L’affranchissement qui se monte à 0,30F le port à moins de 20g des Plis Non Urgent pour la France métropolitaine, conformément au tarif du 04/01/1971, est réalisé grâce à une machine de type MG fabriquée par la société Havas, laquelle est rattachée au bureau postal de Marvejols et identifiée sous le n°7514. 

L’entête de l’enveloppe nous apprend que le siège local de cette banque se situe à Marvejols, en Lozère, au numéro 24bis du boulevard de Chambrun (1953-1983) qui fut maire de la ville et député.

Les origines de la banque 1864 – 1893 :

La banque a été fondée par un groupe d’industriels (dont Paulin Talabot qui en fut le premier directeur) et de financiers sous le Second Empire, le 4 mai 1864, « pour favoriser le développement du commerce et de l’industrie en France ». Le premier président de la banque est l’influent industriel Eugène Schneider (1805-1875), suivi par Guillaume Deninger, dit Denière, puis par l’Écossais Edouard Blount. La banque développe alors son réseau de manière importante en France, pour posséder un total de 32 postes en province en 1870 dont 15 à Paris. L’année suivante, la Société générale ouvre un bureau à Londres. 

La banque commence à se constituer une clientèle de PME et de particuliers grâce à son réseau. Le siège parisien suit quant à lui les grandes entreprises. Cette même année 1871, la banque accède au marché des émissions publiques françaises. La France connaît cependant une période de marasme économique entre 1871 et 1893, entraînant la faillite de plusieurs établissements bancaires. La Société générale continue son développement et possède 148 guichets en 1889. (source Wikipédia)

Cette pièce philatélique est consultable sur le site d’enchères Delcampe : http://www.delcampe.fr/item.php?language=F&id=98373081




Notre Temps

27072010

Notre Temps est le premier mensuel français vendu en kiosque, avec près de quatre millions de lecteurs pour plus de 900 000 acheteurs. Fondé par le groupe Bayard Presse en 1968, il est décliné en neuf éditions internationales en Europe et au Canada.

Destiné à un lectorat senior, Notre Temps traite de sujets liés à la retraite, au droit, à la santé et au voyage. Il est présent sur internet depuis 1998 (http://www.notretemps.com).

Entier Réponse T Notre Temps

Entier postal Réponse T en écopli moins de 20g à validité permanente pour la France métropolitaine

Bayard est un groupe français, créé en 1873, juste après la guerre franco-prussienne de 1870, par le père
Emmanuel d’Alzon (1810/1880), fondateur de la congrégation religieuse catholique Les Augustins de l’Assomption. Cette congrégation est aujourd’hui encore la propriétaire exclusive du groupe.

Cette pièce est consutable sur le site d’enchèr Delcampe: http://www.delcampe.fr/item.php?language=F&id=98270681




Le jour du Seigneur

26072010

Le Jour du Seigneur est une émission de télévision catholique française produite depuis les années 1950 par l’association Comité Français de Radio-Télévision et diffusée chaque dimanche matin depuis le 9 octobre 1949 sur la Télévision de la RDF puis de la RTF, sur la première chaîne l’ORTF à partir de 1964 puis sur TF1 dès janvier 1975 de 10h30 à 12h00 jusqu’en septembre 1987 où elle passe aux mêmes horaires sur Antenne 2, aujourd’hui France 2. L’émission peut être visible sur Internet grâce à sa télévision numérique (http://www.lejourduseigneur.com/)

Le Jour du Seigneur

Entier pour la France Métropolitaine, en écopli (distribué sous 4 jours) àvalidité permanente

Histoire :

Le Jour du Seigneur est issu du travail précurseur du père dominicain Raymond Pichard. Le 24 décembre 1948, il obtient la retransmission de la messe de minuit depuis la Cathédrale Notre-Dame de Paris sur l’unique chaîne de la Radiodiffusion française.      Devenue Radiodiffusion-télévision française, la chaîne programme une émission hebdomadaire catholique le dimanche matin, baptisée le Jour du Seigneur en 1954, toujours à l’initiative du père Pichard. Pour pouvoir assurer la production des programmes de l’émission, une association sans but lucratif, le Comité français de radio-télévision (CFRT), est rapidement créée. L’émission se poursuit sur la première chaîne publique de l’ORTF à partir de 1964 puis sur TF1 dès janvier 1975 jusqu’en septembre 1987 où elle passe aux mêmes horaires sur Antenne 2 suite à la privatisation de TF1. 

Le Journal télévisé mis à part, Le Jour du Seigneur est la plus ancienne émission encore à l’antenne de la télévision française, toujours diffusée par France 2 et, à partir de sujets spécifiques, sur le Réseau France outre-mer (RFO). 

Principe de l’émission :

À compter du 11 avril, sur France 2, Philippe Jeannin, nouveau producteur du Jour du Seigneur, propose une matinale de 90 minutes en continu, plus unifiée, variée et accessible. La forme et le contenu de l’ensemble de l’émission ont été revisités grâce à une nouvelle écriture donnant une tonalité et un rythme plus moderne. Le Jour du Seigneur réaménage son temps d’antenne de 10h30 à 12h00 pour en faire une seule et même émission, bâtie autour d’un thème et d’un lieu de messe. « Cinq étapes » pour un nouveau concept :  Pour donner du rythme, la nouvelle émission est structurée en rubriques alternées avec des retours en plateau, pour compléter l’information ou faire le lien avec la suite du programme. Découvrir, célébrer, agir, comprendre, partager… sont les cinq étapes de ce nouveau concept : 

  • découvrir le thème de la matinée, le lieu de célébration, les acteurs, 
  • célébrer dans une communauté choisie en lien avec la thématique, 
  • agir dans la société puisque l’Eucharistie nous y envoie témoigner de l’Evangile, 
  • comprendre un aspect ou une question de la foi dans un échange à deux voix, 
  • partager avec un invité la foi, l’espérance et la charité qui nous animent. 

Chaque semaine, un invité – personnalité laïque ou religieuse – sera accueilli pour partager l’expérience de son engagement, ses convictions ou sa foi. Il livrera également son avis d’expert sur les questions posées pour éclairer et accompagner la réflexion du téléspectateur. 

Avec cette nouvelle cohérence éditoriale, le Jour du Seigneur fait le pari de se rendre plus proche des catholiques et du grand public.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Jour_du_Seigneur_(France

Pièce philatélique disponible sur Delcampe: http://www.delcampe.fr/item.php?language=F&id=98270971

 




Bonjour tout le monde !

26072010

Bienvenue sur ce nouveau blog.

Mais est-ce un blog de philatélie? Un blog consacré à l’hitoire postale? Un blog consacré à l’Histoire? Ou est-ce tout simplement un blog avec plusieurs histoire?!

Ce blog a pour ambition de mettre en lumière des pièces philatéliques de la plus simple à la plus prestigieuse de ma cillection personnelle.

J’ai débuter la Philatélie par collectionne les timbres-poste. Je me suis ensuite intéressé à ce qui entoure la vignette postale en me rapprochant de la Marcophilie. Je suis maintenant aussi sensible à la Mécanotélie.

Je vais donc vous « conté » l’histoire postale et philatélique d’enveloppes qui n’aurait peut-être pas obtenu d’attention ailleur.

Bon voyage!







Let's make some noise |
Retour aux légumes naturels |
bijouxbrillants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Video Power
| le haras de kanellita
| cibie3